www.salonlivrelempzours.fr

Pensez à visiter !
Sentier templier de Lempzours
https://rando.dordogne.fr/?page_id=2550
Laissez vous guider par un templier pour découvrir la vie au XIIe siècle autour de la commanderie de Lempzours (Utilisez les flèches haut/bas pour augmenter ou diminuer le volume)
  • L'église Notre Dame de Lempzours
    XIIème siècle : Notre Dame de Lempzours est édifiée au fond du vallon de Lempzours, près d´une source. L´église est contemporaine de la Commanderie des Templiers voisine ( la Guionie ) et de l´abbaye de Ligueux, D´architecture romane, l´église comportait à l´origine trois coupoles couvrant trois travées : travée de la nef, travée centrale (surmontée à l´origine d´un clocher ) et travée du choeur roman, initialement prolongé par une abside qui devait être semi-circulaire. Le choeur actuel de l´église se trouve dans une extension datant du XVIIème siècle. A l´entrée de l´église, une dalle sur le sol et les fonds baptismaux présentent des croix templières. Présence de modillons sculptés soutenant la corniche au sommet des murs extérieurs du choeur roman initial : joueur de vièle, un instrument à cordes ; contorsionniste (symbole de conversion ? ) ; têtes de chats monstrueux ( forces maléfiques ? ) ; tonneau ( symbole du vin de l´Eucharistie ? ) ; cinq cônes cannelés ( étoiles célestes ou coquilles stylisées de Saint-Jacques ? ) ; simple, double ( Janus ? ) ou triple ( symbole de la Trinité ? ) tête humaine.
    XVIème siècle : Un incendie se déclare dans la travée centrale à une date non connue, mais qui se situerait durant les guerres de religion. L´incendie provoque la ruine du clocher originel au-dessus de la trachée centrale. L´existence de ce clocher est attestée par un reste d´escalier aménagé dans le contrefort sud-ouest de cette travée.
    XVIIème siècle : Le clocher originel est remplacé par un couronnement en dôme. Les cloches sont placées dans un cloche-mur bâti au-dessus du pignon de la façade occidentale. L´abside, qui devait être semi-circulaire, est remplacée par une extension carrée construite à l´Est et au Nord du choeur initial. A l´Est, se trouve le choeur actuel de l´église, au Nord la sacristie.
    1898 : La coupole centrale en mauvais état, qui menace de s´effondrer, est reconstruite. Le dôme du XVIIème qui avait remplacé le clocher initial, est modifié : les parties supérieures des murs sont remontées en pierres neuves. ; une nouvelle toiture à quatre pans, couverte de tuiles plates et surmontée d´une croix templière, est mise en place. L´escalier à vis qui menait au clocher initial est condamné.
    2 juin 1938 : Inscription de l´église à l´Inventaire des Monuments Historiques.

    Autel-Retable de l´église ( XVIIème siècle )
    Femme agenouillée décapitée présentant sa tête à un évêque qui la bénit de sa main droite :
    - hypothèse 1 : représenterait le martyr de Sainte Valérie ( IIIème siècle) convertie à la foi chrétienne par Saint Martial ( l´évêque ) et décapitée par le consul Silanus dont elle refuse les avances. Sainte Valérie est très populaire en Limousin.
    - hypothèse 2 : représenterait Maximira, abbesse bénédictine de Ligueux, fidèle collaboratrice de Géraud de Salles dans la restauration de l´abbaye de Ligueux ( XIIème siècle ). Elle tend sa tête non au bourreau mais aux onctions de Guillaume d´Auberoche, évêque de Périgueux.
    Religieux en robe de bure agenouillé près du crâne humain :
    - hypothèse 1 : représenterait Saint Jérôme, le crâne humain symbolisant le caractère éphémère de la vie humaine ( vanité).
    - hypothèse 2 : représenterait Géraud de Salles, ermite, près du crâne humain ( vanité ).
  • Le cimetière
    Il contenait de nombreuses tombes mérovingiennes (V — VIIIème siècle ), dont trois sont maintenant exposées à l´arrière du monument aux morts.
    La tombe de la famille Jarjavail présente une croix templière en forme d´épée.
  • Un château
    appartenant à la famille Béron aurait existé au XIIème siècle, accolé à l´église de Lempzours et aurait été détruit lorsqu´on a chassé les Templiers en 1307.
  • Les maisons templières
    La commanderie templière ( La Guionie ) ; le château de la Salle ( n´existe plus aujourd´hui )
    Les maisons templières apparaissent en Périgord à partir de 1137 grâce à des dons et des legs de seigneurs des baronnies. Lempzours fut une commanderie majeure en Périgord.
    1139 : L´évêque de Périgueux Geoffroy et l´abesse de Ligueux donnent une partie de la commune de Lempzours aux Templiers. Le prieur Géraud de Salle ( fondateur de l´abbaye de Ligueux ) prête puis cède son château fort de la Salle de Lempzours et des terrains au Temple.
    XIIème siècle : les Templiers font bâtir l´église au fond du vallon. Ils installent leur commanderie à la Guionie.
    13 octobre 1307 : les Templiers de Lempzours ( ville qui dépend du diocèse de Limoges ) sont arrêtés et emmenés à Saint Yrieix et Limoges.
    1308 : Guillaume Nogaret s´empare des biens templiers de L empzours et de maisons du fief de Nontron.
    1315 : Le château à quatre tours carrées de La Salle est repris par les Béron de La Salle et De La Marthonie. Ce château sera démantelé en 1793 ; seuls la chapelle et une tour existent encore en 1842, mais elles seront détruites par la suite.
    XVIème siècle : Commanderie templière de La Guionie incendiée pendant les guerres de religion. La Guionie a été reconstruite sur les ruines de la Commanderie après 1660.


Références

Ms Dufrenoy et De Beaumont, relevé topographique pour la carte topographique de l´état major, 1901
André Goineaud-Bérard, Templiers et Hospitaliers en Périgord, Editions Pilote 24, 2002
Abbé Farnier, Autour de l´abbaye de Ligueux 1926